Je reçois au cabinet les patients de tous les âges, puisque nous sommes ou avons tous en nous des enfants petits ou grands, experts depuis longtemps, enfants intérieurs, enfants d’extérieur, adultes qui les cherchent, enfants qui se trouvent… tous des génies.

Du bébé, avec ses parents, jusqu’aux adultes les plus expérimentés, tout le monde est bienvenu et peut bénéficier de psychothérapie, car à tout âge de la vie, nous pouvons avoir besoin de retrouver de l’apaisement ou de l’énergie, pour repenser des relations, améliorer différents éléments du quotidien.

 

La psychothérapie consiste à mettre le doigt sur ce qui fait souffrir, découvrir que les 9 autres doigts touchent des parties saines et qui vont bien, permettant de remettre en mouvement ce qui s’est cristallisé, et laisser les ressources se déployer afin d’ouvrir le champs des possibles.

Une autre métaphore pourrait consister en l’histoire suivante :

Un patient vient avec un origami qu’il n’arrive pas à terminer comme sur le modèle initial, ce qui le gêne ou le fait souffrir. Avec la psychologue, il parvient à identifier tout ce qu’il a réussi à bien faire, s’en félicite, puis joue à regarder son œuvre autrement, se rend compte qu’il peut le plier différemment, ou même l’ouvrir et le déplier entièrement, proposer une autre forme, choisir un autre papier, dessiner dessus, découper ici ou là, l’envoyer par-delà la balcon, ou même l’offrir à un proche ou un inconnu, et décider alors de voguer vers sa propre liberté, plus loin encore…